10 rendez-vous musicaux incontournables selon Les Inrocks

On fait le point sur les événements prévus au premier semestre 2015. Au programme : Soko, Benjamin Clementine, Noel Gallagher, Kendrick Lamar… et une expo bonus sur David Bowie.

The Avener

Le Niçois Tristan Casara, alias The Avener, n’aura aucun souci à se faire en 2015. Son hit en or massif, Fade out Lines, sur lequel vocalise Phoebe Killdeer, est satellisé depuis des mois aux sommets de charts à travers le monde. L’electrosoul à la fois turbulente et sensuelle de ce DJ frenchy, qui manipule également le blues et le folk en orfèvre, devrait trouver encore pas mal de pétrole avec un premier album où il invite Sixto Rodriguez, Andy Bey, Adam Cohen et même Mazzy Star. Il va donc falloir sérieusement songer à le surnommer The Avenir. C. C.
Album The Wanderings of The Avener (Capitol/Universal), sortie le 19 janvier

Benjamin Clementine

La rumeur le présentait depuis des mois, à la faveur d’un ep et de mémorables apparitions, comme une nouvelle merveille sans être en mesure de définir à quelle espèce elle appartenait. Son premier album confirme le buzz mais n’éclaircit en rien nos lanternes. Benjamin Clementine évoque autant Nina Simone, Jacques Brel que Screamin’ Jay Hawkins. Au bout du compte, c’est peut-être au David Bowie de Life on Mars que cet échalas au chant torrentueux, au piano un peu brouillon, nous fait surtout penser, celui qui nous fit dire alors : “une étoile est née”.F. D.
Album At Least for Now (Barclay/Universal), sortie le 12 janvier

The Districts

Quelques morceaux sur le net et une prestation remarquée au festival USSouth By Southwest ont suffi à cette bande d’ados surdoués pour s’imposer parmi les valeurs montantes du rock. Ce beau mot, devenu de plus en plus gros, qui peine à trouver ses nouveaux héros à guitares. De Neil Young aux Strokes, de Nirvana à Alabama Shakes, les mélodies nerveuses des Districts semblent déjà prêtes à succéder aux gloires (plus ou moins reconnues) d’un continent qu’elles incarnent absolument. A. F.
Album A Flourish and a Spoil (Far Possum/Pias), sortie le 9 février

http://bandcamp.com/EmbeddedPlayer/album=2668652656/size=large/bgcol=ffffff/linkcol=0687f5/tracklist=false/artwork=small/transparent=true/

Fauve ≠

On le sait depuis le tout début : Vieux frères, paru début 2014, allait être suivi d’un deuxième album. Sans en dévoiler plus, le collectif nous a confirmé, avant Noël, avoir quasiment achevé l’enregistrement de Vieux frères, partie 2. Une “tournée des Nuits Fauves” succédera à l’album à partir de mars. On peut patienter en écoutant Azulejos et Bermudes, premiers extraits dévoilés sur le net. Ou en se procurant le récent fanzine du collectif, Chronogramme. J. S.
Album Vieux frères, partie 2 (Fauve Corp), sortie le 16 février

Panda Bear

Désormais connue des masses grâce à sa participation lumineuse au dernier Daft Punk, la voix de Beach Boy futuriste d’Animal Collective revient en solo avec un album fascinant, sur lequel il rencontre la Grande Faucheuse en Technicolor hip-pop. Morceaux aux monstrueuses excroissances, psychédélisme à la Miyazaki, mélodies en pâte à modeler, textures soniques en mille-feuille psychotrope, Panda Bear Meets the Grim Reaper, produit par l’ex-Spacemen 3 Peter “Sonic Boom” Kember et enregistré en partie chez lui à Lisbonne, est un grandiose voyage intime.T.B.
Album Panda Bear Meets the Grim Reaper (Domino/Sony), sortie le 12 janvier

Lulu Gainsbourg

Le dernier des Gainsbourg partait avec un handicap quasi insurmontable, après son album de reprises du paternel et les concerts embarrassants de l’époque. Il faut donc abattre pas mal de préjugés pour découvrir ce véritable premier album au singulier, où ses qualités de songwriter et l’humilité de sa démarche prennent le pas sur sa glorieuse ascendance. Arrangé avec discrétion et chanté avec une étonnante sagesse, ce Lady Luck offre une seconde chance à Lulu, qu’il serait injuste de ne pas lui accorder. C. C.
Album Lady Luck (Mercury/Universal), sortie en février

Noel Gallagher, Gaz Coombes

Il y a vingt ans, tous deux participaient au rayonnement britpop en Angleterre avec leurs formations respectives (Oasis et Supergrass). L’eau a coulé sous les ponts, les groupes se sont séparés mais Noel Gallagher et Gaz Coombes reviennent sous leurs noms. Le premier, avec ses High Flying Birds (en concert parisien le 12 mars au Zénith), sort Chasing Yesterday le 2 mars : un disque qui l’a vu enfiler pour la première fois la casquette de producteur et qui comprendra un morceau (Ballad of the Mighty) joué avec Johnny Marr. De son côté, Gaz Coombes publieMatador, le 26 janvier, successeur de son premier album solo Here Comes the Bombs. Il jouera ce disque ambitieux le 18 février à la Maroquinerie de Paris. J. S.
Album Chasing Yesterday de Noel Gallagher’s High Flying Birds (Ignition/Pias), sortie le 2 mars
Album Matador de Gaz Coom (Caroline/Universal) sortie le 26 janvier

Kendrick Lamar

Il y a quelques semaines, Kendrick Lamar dévoilait le single I, construit autour d’un sample des Isley Brothers. Si aucune date de sortie et aucun titre n’ont été annoncés à ce jour, on sait qu’un nouvel album, très attendu, est prévu pour bientôt. Le successeur de Good Kid, M.A.A.D City sera, selon les dires du principal intéressé, “plus brut” que son prédécesseur. “Le mpc (music production controller –ndlr) n’a pas été utilisé de manière classique comme dans le hip-hop contemporain, où tu appuies sur des pads pour déclencher et lancer des sons et samples…” J. S.

Source Les Inrocks

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s