Propos islamophobes: Rock en Seine annule le concert des Eagles of Death Metal

jesse-hughes-leader-de-eagles-of-death-metal-emu-pour-son-retour-sur-scene-a-paris-trois-mois-apres-les-attentats_5517333

Jesse Hugues, le chanteur de Eagles of Death Metal a tenu des propos qui ont déplu à l’organisation de deux festivals français.(AFP / JOEL SAGET)

Les festivals Rock en Seine et Cabaret Vert n’ont pas du tout apprécié les propos anti-musulmans de Jesse Hugues, chanteur des Eagles of Death Metal, groupe présent au Bataclan le 13 novembre dernier. Ils ont annulé leurs concerts.

Ils se sont dit « en désaccord total avec les récents propos tenus parJesse Hugues« . Les équipes dirigeantes des festivals Cabaret Vert (à Charleville-Mézières) et Rock en Seine (à Paris) ont annoncé ce vendredi, dans un communiqué, qu’ils annulaient les concerts du groupe Eagles of Death Metal, « qui étaient prévus cet été ».

Samedi dernier, alors qu’il est interviewé par le site conservateur américain Taki’s Magazine, le chanteur explique clairement que l’islam est une « idéologie » qui pose problème. Il fait également, comme déjà auparavant, un rapprochement entre les équipes chargées de la sécurité du Bataclan et les terroristes qui ont frappé la salle de concert le soir du 13 novembre, alors que son groupe était sur scène.

Jesse Hugues, défini par ce site comme islamophobe, affirme qu’il a croisé l’un des terroristes « plus tôt dans la journée » du 13 novembre.

« J’ai déjà eu des problèmes pour ces propos »

« J’ai remarqué qu’il nous fixait », ajoute-t-il. « On ne peut pas nier que les terroristes étaient déjà à l’intérieur (du Bataclan, Ndlr), et ils ont bien dû entrer d’une façon ou d’une autre », lance aussi le chanteur. « Pendant la fusillade, je suis sorti et la porte derrière la scène était ouverte. Comment cela a pu se produire? », affirme-t-il aussi, accusant de fait les agents de sécurité de la salle de complicité avec le commando terroriste.

« J’ai déjà eu des problèmes pour ces propos », souligne encore Jesse Hugues, qui n’a pourtant pas hésité à récidiver. En février et en mars dernier, il avait déjà mis en cause la sécurité du Bataclan, dans des interviews livrées à Vanity Fair et Fox Business et avait été sommé de s’excuser.

Source L’Express

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s