Bertrand Cantat & Amor Fati : Ce qui est, est !

On ne fait pas une chronique du premier album solo de Bertrand Cantat à la va-vite. Sorti le 1er Décembre 2017 et très attendu par les fans (dont je fais partie, fallait-il le préciser ?) , on a toujours peur de détester ou d’adorer, surtout d’adorer, et pas de bol… on a adoré.  Après l’accueil réservée à l’interview des Inrocks, on constate que la musique est parfois prise en otage pour cibler l’auteur, très souvent, voire toujours, pour une chose qui n’a aucun rapport avec. Alors soyons concis, je parle de l’album Amor Fati, titre O combien si bien choisit, parce que le destin, il vaut mieux l’aimer et faire avec pour continuer à créer.
Pour ma part c’est la version vynil que j’ai achetée, un double 33 T simple et beau, illustré par les textes et le travail d’un graphiste qui les a écoutés. L’album surprend si on s’attendait à une « suite logique » de Détroit par exemple, ou encore de Noir Désir, mais il n’en est rien. Après les expériences chez Sophocle, les vols de nuit sur un Condor et les horizons de Détroit, l’homme sert un album grandiose, personnel, mais pour nous. On dépèce la bête, vite fait.
Amie nuit :
L’album débute avec un titre où les claviers ou autres moogs nappent l’air qui entoure le texte, à tomber, il se suffit à lui tout seul. Une de ces chansons qu’on a l’impression de connaître depuis des lustres. On aime penser qu’il a écrit ça dans les bras d’une muse habillée en nuit, avec Léo Ferré sur une photo jaunie trônant bizarrement là et faisant mine de le regarder, toujours encourageant. Ici on dénonce ses maux en poésie, on ne dort pas, la journée commence à minuit. L’insomnie vitale chez Cantat, obligée chez Bertrand, ça donne du lourd et j’ai franchement aimé direct, ce titre est dans mon top 3 de façon sûre. Il ouvre superbement l’album, la tracklist c’est important, on est saisit de plein fouet par la douceur du délire et l’impact des mots.
Amor Fati :
Pareil, et ce sera souvent sur quasi tout l’album, on reste sur  du minimaliste, un texte qui aurait pu être chanté ou écrit par Romain Humeau, anyway, l’âme bordelaise est là, à n’en point douter. Encore un texte magnifique, sa devise, Amor Fati en est le titre, pour appuyer l’amour obligé d’un destin qu’on ne choisit pas, son refrain « Ce Qui Est Est » , s’expose en lettres d’or comme un slogan indéniable, sur l’intérieur du sublime vynil.
Une dénonciation ironique, une réponse aux médias dédaigneux, aux individus qui auraient adoré avoir le même talent et qui se noient dans leur jalousie, leur incompréhension du phénomène, parce que Bertrand c’est un ovni, t’as pas encore compris ? Il n’en est pas à tergiverser, ce qui était avant était avant, ce qui est, est, et on y changera rien, alors fermez vos gueules et écoutez, on va vers un troisième titre, et puis le but de cette chronique est d’inciter certains à une écoute attentive, pas à révéler l’entièreté d’un album.
 Silicon Valley :
Le minimal est au maximum sur une intro où la voix de Bertrand susurre un texte qui nous rappelle Sa Majesté à Détroit. Si l’ironie a toujours été une arme, le talent de Cantat c’est d’être Cantat. Pour ceux qui connaissent Chœurs, on sent quelques ambiances, une façon de clamer, sophoclienne.
Pas besoin de s’énerver sur chaque titre, la force des mots propose un accompagnement qui peut se permettre d’être hypnotique, bruité, jamais trop chargé, justement. Alors la voix gravement basse, il enrobe, se love en circonvolutions, et libère un 3 ème texte à l’image de ce qu’il a écrit et continue d’écrire, juste et bien pesé, dénonciateur systématique et systémique. Heureusement,il y en a encore !
Excuse my French :
Là on retrouve une ambiance où Brigitte Fontaine serait à l’aise pour nager, tu parles. Faut oser balancer un texte comme ça, et il le fait avec brio. Bien entendu je ne vais pas être trop obljectif, trop fan, Excuse me frenchs… Mais encore une fois putain de choix de mots, des putains de dinosaures dansent sur des fûts écrasés en hurlant fuck à la gueule du temps perdu et se foutent de ceux qui passent la tête perdue dans les nuages toxiques. Enfin, c’est l’image que j’en ai eu, pas vous
?
L’Angleterre :
Le 1er single que l’on a pu entendre. Alors, soyons clairs une dernière fois, cette chronique n’est pas écrite pour être affublées de commentaires n’ayant rien à voir avec la musique. Il y a assez de cons comme ça, de gros soucis chez les distributeurs, les médias, chez ceux qui vendent, ou ne vendent pas justement, et peu importe, il n’y a rien à y faire, à part se procurer le disque via le site ou chez votre disquaire si il est pas trop con. Bref, ce titre avait été décrié, (je ne vois toujours pas pourquoi), une poésie qui dénonce les conséquences toujours politiques, les cartes, jouées ou pas et cachée dans l’outre-manche, ou chez nous, parce que des cons, il y en a partout.
J’attendrai :
Personnellement, un des titres qui m’a le plus étonné. Ambiance Amadou et Mariam qui peut laisser dubitatif à la première écoute, mais encore une fois, Bertrand te pond un texte juste sublissime, assume un chant ernestinien, (ah ben oui, c’est lui aussi qui avait pondu ce magnifique titre, je suis con !) Cantat dénonce et constate en servant une chanson où l’oreille se laisse bercer par la musique, mais se concentre sur la voix. Il surprend, il sait surprendre, il n’attend rien, il chante, et moi j’ai bien kiffé le délire. Une comptine entêtante, avec ce gout de paix, de sérénité dans la voix. Ouais, top.
Les pluies diluviennes :
Une guitare folk débute cette song, la voix est cohérente avec tout ce qu’on vient d’entendre mais ce titre a un truc en plus. Le refrain tu vas me dire ? Ouais copain. La classe, c’est de savoir écrire des phrases comme ça, qui disent tout en deux secondes. Le temps qu’il m’aura fallu pour être fan de cette putain de chanson ! Là, je n’en dis pas plus, sortez vos parapluies sans les ouvrir et baladez-vous dans le jardin, c’est la meilleure façon de l’écouter.
Anthracitéor :
Le deuxième single qui avait été dévoilé s’inscrit dans la même famille que tout, surprenant. Entre anthracite et or, un chant qui ose encore. En fait, je me dis que le maître mot c’est OSER. Oser être soi. On est entre la « lecture » (je parle de ce style musical CF Condor Live) et, là aussi c’est la classe à Dallas (non Détroit ça rimait pas). Pourquoi ? Parce que cette chanson, sur les 2 premiers tiers, si tu la fais chanter par un mec lambda et ben ça sonne variét’ direc’ mais là, écoute bien, c’est chiadé, torturé, noir et putain de beau. Dans la même veine, deux perfusions.
Chuis con :
Un de mes préférés. Ecrire c’est ça, je réitère mes affirmations, la plume est gigantesque, le style osé. Je parle souvent du style de cet album parce que quand tu fais un album sans penser une seconde à savoir comment plaire aux médias, tu ne fais surtout pas ça. Par contre, pour en foutre plein les yeux des oreilles à tous ceux qui t’aiment et t’écoutent mon Bertrand, c’est tout ce qu’il fallait faire. J’en ris parfois, la gueule des mecs qui cherchent à critiquer ces songs, faut du bagage et surtout une raison de le faire, là c’est beau, novateur, rock et cantesque, gicantesque !
Aujourd’hui :
Allez, on en remet une couche. Le feu des dissidents. Celui-là, il faut l’écouter à plusieurs, faut qu’on en parle, alors donnez vous rendez-vous mais ne vous rendez jamais.
Maybe I
Vous connaissiez ce titre. En effet, dans la BO du film « Les premiers les derniers » Cf Pascal Humbert. Un titre en anglais qui avait sa place dans cet album, ce petit bonus qui clôture Amor Fati est sympa à écouter, après, je préfère la teneur des autres titres, en français, parce que bon, il excelle dans l’écriture le garçon et qui plus outre, la syntaxe est son dada et la voix, son continent, alors merci pour tout ça Monsieur Cantat.
Les premières dates de tournée, livrées ci-dessous,  je suis impatient de revoir Bertrand sur scène aussi, en attendant, j’attendrai.
Walther Gallay 10.12.17
Publicités

Propos islamophobes: Rock en Seine annule le concert des Eagles of Death Metal

jesse-hughes-leader-de-eagles-of-death-metal-emu-pour-son-retour-sur-scene-a-paris-trois-mois-apres-les-attentats_5517333

Jesse Hugues, le chanteur de Eagles of Death Metal a tenu des propos qui ont déplu à l’organisation de deux festivals français.(AFP / JOEL SAGET)

Les festivals Rock en Seine et Cabaret Vert n’ont pas du tout apprécié les propos anti-musulmans de Jesse Hugues, chanteur des Eagles of Death Metal, groupe présent au Bataclan le 13 novembre dernier. Ils ont annulé leurs concerts.

Ils se sont dit « en désaccord total avec les récents propos tenus parJesse Hugues« . Les équipes dirigeantes des festivals Cabaret Vert (à Charleville-Mézières) et Rock en Seine (à Paris) ont annoncé ce vendredi, dans un communiqué, qu’ils annulaient les concerts du groupe Eagles of Death Metal, « qui étaient prévus cet été ».

Samedi dernier, alors qu’il est interviewé par le site conservateur américain Taki’s Magazine, le chanteur explique clairement que l’islam est une « idéologie » qui pose problème. Il fait également, comme déjà auparavant, un rapprochement entre les équipes chargées de la sécurité du Bataclan et les terroristes qui ont frappé la salle de concert le soir du 13 novembre, alors que son groupe était sur scène.

Jesse Hugues, défini par ce site comme islamophobe, affirme qu’il a croisé l’un des terroristes « plus tôt dans la journée » du 13 novembre.

« J’ai déjà eu des problèmes pour ces propos »

« J’ai remarqué qu’il nous fixait », ajoute-t-il. « On ne peut pas nier que les terroristes étaient déjà à l’intérieur (du Bataclan, Ndlr), et ils ont bien dû entrer d’une façon ou d’une autre », lance aussi le chanteur. « Pendant la fusillade, je suis sorti et la porte derrière la scène était ouverte. Comment cela a pu se produire? », affirme-t-il aussi, accusant de fait les agents de sécurité de la salle de complicité avec le commando terroriste.

« J’ai déjà eu des problèmes pour ces propos », souligne encore Jesse Hugues, qui n’a pourtant pas hésité à récidiver. En février et en mars dernier, il avait déjà mis en cause la sécurité du Bataclan, dans des interviews livrées à Vanity Fair et Fox Business et avait été sommé de s’excuser.

Source L’Express

Un festival organisé en hommage à une des victimes du Bataclan

bouffardises-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-nozoom_default-1-lazyload-0

Le festival Les Bouffardises réunira 6 groupes et 2 DJs ; il aura lieu le 2 juillet en Dordogne.

La première édition du festival Les Bouffardises a été organisé en hommage à un jeune homme victime des attentats du 13 novembre 2015, Maxime Bouffard (dont vous pouvez lire le portrait sur le site Le Monde). Pour l’occasion, 6 groupes et 2 DJ ont été invités à monter sur les scènes du Coux-et-Bigaroque, le village natal du jeune garçon. On comptera notamment, entre autres, les présences de Sarah W Papsun, The Dedicated Nothing et Blackbird Hill.

D’un point de vue purement pratique, des navettes seront affrétées afin de mener les festivaliers de la gare du Buisson au lieu où se dérouleront les concerts. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur l’événement Facebook dédié au festival, qui se tiendra le 2 juillet.

Axl Rose remplace Brian Johnson #ACDC

Je l’apprends aujourd’hui, on s’en doutait depuis quelques semaines via les rumeurs entoilées, Axl Rose remplace le brillant Johnson qui a du suspendre son activité suite à quelques soucis majeurs de santé ,liés à son audition notamment. Le désormais ex-chanteur des Boys a vu arriver chez lui un semi-remorque avec toutes affaires de tournée, sans même un mot de ses ex-compères.. Bref, ci-dessous la copie de l’article de Concert Live vous qui voulez en savoir plus.

Non, du coup, je n’irai pas au Stade Vélodrome le 13 Mai, même pas en tant que roadies, c’est une affaire de cœur. Je me dis que Café Bertrand a eu la chance de faire 2 stades en 2009 avec la formation originale (Malcolm compris !) et on a eu une sacrée veine. Pour moi, AC/DC n’est plus… Le chanteur des Gun’s se faisait démonter par son public lors de leur dernière tournée, son attitude et ses capacités vocales (en tous cas à ce moement là) n’étaient juste plus à la hauteur, même pour un petit groupe comme Guns 😉

 

Walth

Anyway, à lire :

Axl Rose de Guns N’Roses va remplacer Brian Johnson pour la tournée européenne 2016 d’AC/DC

Décidément, le groupe de hard rock AC/DC n’en finit pas de se reconfigurer. Après le départ contrait du batteur Phil Rudd, voici celui du chanteur Brian Johnson, dont l’ouïe est menacée et qui va être remplacé par Axl Rose de Guns N’Roses. Un changement qui concernera la date marseillaise en mai 2016 de la tournée européenne à venir.

Telle une couche de chantilly sur un gâteau déjà bien crémeux, le chanteur Axl Rosede Guns N’Roses va remplacer pour la tournée européenne du « Rock or burst tour »celui du groupe AC/DC Brian Johnson. Notamment pour son concert du 13 mai 2016 à Marseille. Et pour 12 concerts d’AC/DC à venir en mai et juin en Europe.

Brian Johnson, souffrant, risque en effet de devenir totalement sourd et les médecins lui avaient conseillé début mars de quitter le groupe. Ce remplacement d’un des chanteurs les plus emblématiques du hard rock par une autre star du heavy metal bubble gum a été officialisé le week-end dernier, samedi 16 avril 2016. Ces dernières années, Guns N’Roses s’était d’ailleurs illustré par des reprises de AC/DC sur scène.

« Whole Lotta Rosie » fait également partie du mythique répertoire d’AC/DC repris par Guns N’Roses. AC/DC dont la re-formation connait décidément pas mal de déboires si l’on se remémore les tracas judiciaires récents de leur batteur Phil Rudd. Le premier chanteur d’AC/DC, Bon Scott, avait déjà fait défaut en 1980 puisqu’il avait été retrouvé ivre mort et étouffé dans son propre vomi.

Dans un communiqué publié sur son site officiel, AC/DC affirme en tout cas comprendre « la décision de Brian d’arrêter de tourner et de préserver son audition ».

Pour sa part, Axl Rose, dont le retour avec Guns N’Roses a aussi constitué la figurine sur pièce montée de la nouvelle édition du festival Coachella, repartira ensuite entournée en Amérique du Nord du 23 juin au 22 août 2016. Du coup, les dix concerts américains d’AC/DC prévus au cours de cette période seront reprogrammés avec Axl Rose et seront prochainement officiellement annoncés prochainement.

Signalons d’ailleurs que Angus Young, le fameux guitariste d’AC/DC est monté sur scène à Coachella, pour le fameux « Riff Raff », reprise d’AC/DC par Guns N’Roses.

Par ailleurs, les dates pour la tournée européenne sont « sold out » à vue d’oeil.

Voici le détail des prochaines dates européennes d’AC/DC : 

  • 7 mai 2016 PASSEIO MARÍTIMO DE ALGÉS LISBONNE, PORTUGAL
  • 10 mai 2016 ESTADIO DE LA CARTUJA SEVILLE, ESPAGNE
  • 13 mai 2016 STADE VELODROME MARSEILLE, FRANCE
  • 16 mai 2016 WERCHTER SITE WERCHTER, BELGIQUE (Complet)
  • 19 mai 2016 ERNST-HAPPEL STADIUM VIENNE, AUTRICHE
  • 22 mai 2016 LETNANY AIRPORT PRAGUE, REPUBLIQUE TCHEQUE
  • 26 mai 2016 VOLKSPARKSTADION HAMBURG, ALLEMAGNE
  • 29 mai 2016 STADE DE SUISSE BERNE, SUISSE
  • 1er juin 2016 RED BULL ARENA LEIPZIG, GERMANY
  • 4 juin 2016 THE STADIUM, QUEEN ELIZABETH OLYMPIC PARK LONDRES, ANGLETERRE
  • 9 juin 2016 ETIHAD STADIUM MANCHESTER, ANGLETERRE
  • 12 juin 2016 CERES PARK AARHUS, DANEMARK (Complet)

Walther Chante Les Autres#Summer2016

Le groupe rock Café Bertrand étant en plein taf sur son nouvel album QUATRE, les 4 frères de scène entretiennent leur intermittence avec des projets « à côté » , aussi, parmi le groupe on pourra voir le duo Walther Chante Les Autres où le chanteur et bassiste de Café Bertrand reprennent les standards rock en version acoustique.

Les premiers concerts à Dijon, THonon, Paris ou encore Genève ont permit de confirmer la valeur du duo qui fait le plein à chaque date.

AFFICHE-DUO-mars-2016-1er-jet.jpg

Des reprises comme Noir Désir, Stéréophonics, Eiffel, Yodélice, Amy Whinehouse, The Rolling Stones, Neil Young ou encore Shaka Ponk, ALice in Chains. Un répertoire varié où le duo recherche l’intimité et joue des versions lives acoustiques tirées de concerts bien spécifiques. 1h30 à 2h de concert auxquels on vous invite grandement !

Les prochaines dates se joueront « à la maison » dans les Alpes de Hte Provence, patrie d’adoption du quatuor initialement originaire de Haute Savoie

16.04.16 Le Complexe à Manosque (04100) dès 21h
21.05.16 Le Café de la Poste à Manoque
18.06.16 Fête de la Musique à Volx (04130) dès 21h00

Plus d’informations sur le duo qui programme des dates jusque mi Septembre 2016, avant de reprendre la route avec Café Bertrand, en suivant CE LIEN