Histoires & Condiments

Blog de Walther Gallay

Publicités

Walther Chante Les Autres#Summer2016

Le groupe rock Café Bertrand étant en plein taf sur son nouvel album QUATRE, les 4 frères de scène entretiennent leur intermittence avec des projets « à côté » , aussi, parmi le groupe on pourra voir le duo Walther Chante Les Autres où le chanteur et bassiste de Café Bertrand reprennent les standards rock en version acoustique.

Les premiers concerts à Dijon, THonon, Paris ou encore Genève ont permit de confirmer la valeur du duo qui fait le plein à chaque date.

AFFICHE-DUO-mars-2016-1er-jet.jpg

Des reprises comme Noir Désir, Stéréophonics, Eiffel, Yodélice, Amy Whinehouse, The Rolling Stones, Neil Young ou encore Shaka Ponk, ALice in Chains. Un répertoire varié où le duo recherche l’intimité et joue des versions lives acoustiques tirées de concerts bien spécifiques. 1h30 à 2h de concert auxquels on vous invite grandement !

Les prochaines dates se joueront « à la maison » dans les Alpes de Hte Provence, patrie d’adoption du quatuor initialement originaire de Haute Savoie

16.04.16 Le Complexe à Manosque (04100) dès 21h
21.05.16 Le Café de la Poste à Manoque
18.06.16 Fête de la Musique à Volx (04130) dès 21h00

Plus d’informations sur le duo qui programme des dates jusque mi Septembre 2016, avant de reprendre la route avec Café Bertrand, en suivant CE LIEN

100% en 3 semaines pour le nouvel album de Café Bertrand sur Kiss Kiss Bank Bank

100% en 3 semaines pour le nouvel album de Café Bertrand sur Kiss Kiss Bank Bank

Café Bertrand prépare son nouvel album, les aficionados le savent et ont répondu présents pour lancer le projet de financement participatif (Kiss Kiss Bank Bank) qui permettra d’aider le groupe à produire son nouvel album QUATRE et entamer sa 24 ème année d’existence avec sérénité.

Il reste 15 jours (jusqu’au 10 avril à 8h00 du mat ) pour soutenir une des plus anciennes formations rock de l’hexagone qui sert le rock et la langue de Molière, la première moitié ayant été assurée par les 79  Kissbankers que nous remercions du fond du coeur

 

L’objectif est désormais d’atteindre 5500 Euros avant le 10 Avril 8heures du mat et de sorte pouvoir assurer le pressage de cet album que Café Bertrand chérira particulièrement « QUATRE c’est le souffle de 4 frères, l’énergie des 4 points cardinaux qui se réunissent pour ne faire plus qu’un. Un album cousu main où le retour aux riffs bluesy et rock s’entremêleront avec les textes ciselés de Walther Gallay.. L’accueil réservé aux deux singles sortis en préambule (La Route en Sept 2014 et La Rage en Sept 2015) laisse présager un carton plein pour CAfB qui s’impose comme un des derniers groupes de rock français encore en activité, signant sa 24 ème année d’existence.

L’année 2016 verra donc la sortie de l’album QUATRE , année où dès Septembre le groupe partira en tournée aux quatre coins de l’hexagone mais aussi à l’étranger avce un passage au Maroc, 2 dates aux US, 2 dates en Colombie et 2 dates en Allemagne.

Cette année permettra également au réalisateur Franck Stromme de terminer le tournage de 10 ans de scène avec CAFB pour le long métrage unique « un monde à gagner, des chaines à perdre » débuté en Nov 2006 avec Deep Purple, ce film sera proposé en salles et ensuite en coffret de 5+1 DVD, dont 1 réservé à la date mythique de l’Olympia le 18.11.2007

Il n’y a pas de petits dons,juste de grandes aventures, participez à celle-ci !!

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/cafe-bertrand-nouvel-album/widget

Café Bertrand concert unique le 18.03.16

Le groupe rock Café Bertrand, dont je suis l’auguste chanteur comme le savent ceux qui suivent ce blog, est en studio depuis quelques temps, une semaine par là, 3 jours ici, selon les plannings de chacun bien entendu et c’est avec la volonté de pondre un album sans se mettre aucune contrainte que nous avançons vers la sortie de ce 5ème et nouvel album.

CAFB
Photo Frédéric Leschallier – Studio Photogramme – Tous Droits Réservés

8 titres seront de façon sûre dans la list de cet opus, dont deux que vous connaissez déjà, « la route » et le dernier « la rage », dont l’accueil réservé fût superbe lors du Live CHez Toi TOur IIeme édition et qui se déroulait dans 10 villes de l’hexagone entre le 1er et le 23 Mai 2015. Nous avions même selectionné la version live jouée au Kfe QUoi le 16 Mai pendant cette tournée,pour en faire la « face B » du dernier single. Là aussi un pur accueil, ce titre et cette version sont encore dans les top titres du groupe, que vous pouvez consulter dans la rubrique Charts du site officiel.

Bref, si j’écris autant que je parle ça va être long, alors soyons simples, RENDEZ-VOUS le 18 Mars à L’Electrode de Miramas (13), 104 rue Etienne Falconnet, où le groupe Made In France (punk rock français) ouvrira la soirée. Nous allons profiter de ce concert unique puisque le IRREVERENCE TOUR ne débutera que plus tard avec la sortie de l’album, pour jouer 6 titres en primeur, au coeur de notre région d’adoption à tous. Une petite vidéo a été faite par le groupe pour annoncer ce concert, nous ne passons pas si souvent dans notre région « paca », alors soyez là si vous êtes dans le coin, supportez le live, les groupes et les salles indépendantes et faites vivre la culture dans votre région Rockers !

J’allais oublier, vous retrouverez la petite itw sympa du 16 Janvier dernier sur Tv Sud Provence qui sont justement arrivés alors que nous étions en studio. A bientôt.

Walther

 

La tournée française des Insus ? (ex Téléphone) enfin dévoilée !

C’est Gérard Drouot Productions aux manettes de cette tournée française tant attendue par les fans de Ex-Téléphone et désormais Les Insus ? , leurs apparitions il y a quelques semaines sur quelques petites scènes montraient l’engouement évident des aficionados.

Voici les dates de la tournée, glanées sur gdp.fr

Insus Tour 2016

Feu! Chatterton : « nous voulons enterrer le poète pour mieux le ressusciter »

Feu ! Chatterton, Solidays, 27 juin 2015 – Sandrine Ferrand

Incarnant un des plus sûrs espoirs d’une chanson française qui sait prendre des risques à mi-chemin du rock, le quintette Feu! Chatterton débute ces jours ci une copieuse tournée. Avec des dates le 19 octobre 2015 au Trianon ou le 24 octobre 2015 près de Vannes à Saint-Avé. Le groupe s’apprête à sortir son premier véritable album. Entretien avec Clément Doumic, leur guitariste et clavier qui dévoile l’alchimie Feu! Chatterton.

Concertlive : Expliquez nous le sens de votre résidence à la Flèche d’Or à Paris ?

Clément Doumic : Il s’agissait d’une journée d’essai afin de faire démarrer la tournée. Nous allons ensuite repartir en résidence pour quatre jours à Antibes, tout début octobre. C’est d’ailleurs à Antibes que nous donnerons la première date de notre tournée.

Concertlive : Parlez nous de votre premier album « Ici le jour (a tout enseveli) ». Sur ce disque, avez vous invités d’autres artistes, des auteurs-compositeurs ? 

CD : L’album sortira le 16 octobre 2015. Nous avons commencé à l’enregistrer en mars, cela nous a pris 5 mois. La pochette est terminée. Ce sont nos chansons qui figurent sur cet album. Certaines datent d’il y a quatre ans, d’autres ont été écrites au dernier moment. Il y a une section de cuivres sur le premier titre, « Ophélie » ainsi que sur « Harlem ». Sur le single « Boeing », il y a aussi des chanteuses.

Les musiciens de cet album, c’est à 95 % nous. Nous sommes déjà cinq (NDLR : Antoine Wilson à la basse et au synthé, Clément Doumic à la guitare et aux claviers Arthur Teboul au chant, Sébastien Wolf à la guitare et aux claviers, Raphaël de Pressigny à la batterie), les invités finalement, c’est nous. Mais nous accueillons quand même, c’est vrai, un hôte de marque sur ce disque.

Il s’agit de notre réalisateur Samy Osta, celui qui enregistre, qui est derrière les consoles. Il avait déjà signé nos deux premiers EP, nous l’avions remarqué pour son travail sur le son de La Femme. Nous cherchions à l’époque de notre premier disque ce grain particulier, nous voulions sortir du côté très lisse de la variété.

Concertlive : Votre rock très écrit, très littéraire est-il totalement compatible avec l’urgence et l’immédiateté physique de la scène et des concerts ?

CD : Mais complètement. C’est non seulement compatible mais aussi indissociable. C’est l’essence du groupe. Nos textes, que nous écrivons nous même, sont certes riches. Mais nous en réalisons vraiment le prolongement sur scène. Et puis, la plupart des titres ont été enregistrés dans des conditions « live », si je peux m’exprimer ainsi. Nous jouons tous ensemble dans le même studio.

Il y a une assise basse batterie très rock. Nous ne faisons jamais d’enregistrement piste par piste en ce qui concerne le squelette des morceaux. Le meilleur exemple est celui de « Bic Medium », une chanson de quinze minutes qui a été entièrement jouée en live. Nous sommes allés jusqu’à en enregistrer 30 prises pour au final n’en garder qu’une.

Concertlive : Si on vous dit que votre musique pourrait être décrite comme un croisement entre Fauve ≠ et l’album « Chatterton » d’Alain Bashung, cela vous convient-il ? 

CD : Pourquoi pas ? Toutes les interprétations et tous les qualificatifs sont possibles. Fauve a le mérite d’une musique physique, directe et animale. Leur son est lié à celui d’une certaine scène française qui a beaucoup marqué. Quant à Alain Bashung, c’est évidemment une influence. Tout comme Serge Gainsbourg.

Concertlive : À ce sujet, que vous évoque la récente disparition de Guy Béart ?

CD : Si j’avais été moins jeune lorsque Serge Gainsbourg est mort, cela m’aurait peut être touché d’une manière ou d’une autre. Mais non, Guy Béart, ce n’est pas vraiment une référence pour moi. Même si, qu’on le veuille ou non, il reste un monument de la chanson française.

Concertlive : Même si je sais que le nom de votre groupe fait référence à « La Mort de Chatterton », le tableau du peintre britannique Henry Wallis, le terme Feu peut il aussi évoquer un désir latent chez vous de vous émanciper tôt ou tard du rock lettré à la Bashung ? 

CD : Je n’y avais pas pensé. Notre optique, c’est d’enterrer le poète pour mieux le ressusciter. Il faut rappeler que Chatterton est aussi une chanson de Gainsbourg qui fut reprise en portugais par Seu Jorge. Notre idée n’est pas d’exploser les formats mais plutôt d’aller au plus loin de ce que nous sommes, de ce que nous pouvons faire à partir de notre identité musicale. Comme sur le titre « Bic Medium ». Il ne faut pas oublier qu’on s’est aussi nourri de rock progressif à la Pink Floyd et de musique électronique façon Warp.

Source : Concerts Live – Itw de NICOLAS MOLLÉ