Histoires & Condiments

Blog de Walther Gallay

Noel Gallagher présente une nouvelle version “D’You Know What I Mean” d’Oasis

Une nouvelle version de l’album “Be Here Now” sortira, avec des titres inédits.

Les frères Gallagher font souvent parler d’eux. Mais rarement ensemble. Même si on semble encore loin de la réunion, le duo turbulent de Manchester continue de faire vivre son ancien temps et annonce la réédition de l’album Be Here Now, dont la sortie originale remonte à 1997.

Une nouvelle version qui sera dévoilée le 7 octobre 2016, sur Big Brother Recordings. Un premier aperçu est déjà disponible sur youtube, un des classiques du groupe, D’you You Know What I Mean, repensé par Noel Gallagher.

Cette réédition s’inscrit dans la série Chasing The Sun : 1993-1997, lancée en 2014, et succède au rework des deux albums d’Oasis : Definitely Maybe (1994) et (What’s The Story?) Morning Glory? (1995.)

Cette troisième sortie sera livrée sous la forme d’une édition spéciale, comprenant trois disques, dont le mystérieux Mustique Demos, 14 titres enregistrés par Noel Gallagher et le producteur Owen Morris sur l’ile caribéenne en 1996, mais aussi de nombreux morceaux inédits, des lives rares, et bien-sûr, les 12 titres de Be Here Now remasterisés.

 

album oasis

par  pour les inrocks

Publicités

Rebel Rebel (D.Bowie) repris par 1000 musiciens (rockin 1000 collectif)

Plus de 1000 musiciens se sont réunis dans un stade de Cesena en Italie pour reprendre le titre emblématique Rebel, Rebel de David Bowie. Quand mille guitares s’unissent pour jouer Bowie !

Rockin’ 1000, qui a organisé l’événement, s’était déjà illustré en reprenant – en version XXL encore –Learn to fly, des Foo Fighters. Impressionnant.

 

Source : Les inrocks (2.08.16)

La programmation de Coachella 2016, enfin dévoilée

coachella-750-2-tt-width-604-height-403-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000

Et comme d’habitude, elle est monstrueuse.

Après l’annonce, par des moyens détournés, des reformations événements de LCD Soundsystem et Guns N’ Roses, Coachella confirme le retour des deux groupes mythiques en dévoilant la totalité de sa programmation 2016. Du 15 au 17 puis du 22 au 24 avril prochains à Indio (le festival californien se déroule sur deux week ends consécutifs depuis quelques années), les chanceux sur place pourront profiter de M83, Foals, Christine And The Queens, Disclosure, Nina Kraviz, Major Lazer, A$AP Rocky, Grimes, The Last Shadow Puppets, Flume ou encore Beach House, parmi d’autres grands noms.

Côté révélations récentes, on pourra compter sur les prestations de Courtney Barnett, Bob Moses, Lapsley, Mbongwana Star, Sophie, Algiers, Claptone… Mais le mieux est encore de s’abimer les yeux en fouillant sur l’affiche, dont la composition bordélique est désormais bien connue (voir plus bas)

 

Et pour ceux que ça intéresse plus en détail, les infos sur les pass se trouvent sur le site de Coachella.

Source Les Inrocks par par

coa16_full-1-tt-width-1800-height-2400-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-ffffff

Un as de pique rejoint les dieux du rock and roll – Lemmy n’est plus

Décès de «Lemmy», légende du rock et leader du groupe Motörhead

Le fondateur, chanteur et bassiste du groupe est mort dans la nuit de lundi à mardi d’un cancer fulgurant qui avait été diagnostiqué il y a deux jours seulement. Il venait de fêter ses 70 ans.

Selon la légende, les médecins qui venaient de soigner Lemmy pour une broutille il y a de cela quelques décennies, ne lui imposèrent qu’une seule contrainte: ne jamais, jamais donner son sang à quiconque.

«Notre puissant et noble ami Lemmy est décédé après une courte bataille contre un cancer extrêmement agressif», a déclaré le groupe dans son message. «Il avait appris qu’il était atteint de cette maladie le 26 décembre alors qu’il était chez lui, assis devant son jeu vidéo préféré, en compagnie de sa famille», a précisé Motörhead. «Nous ne parvenons pas à exprimer le choc et la tristesse que nous ressentons. Il n’y a pas de mots pour cela».

Ian «Lemmy» Kilmister, né en Angleterre le 24 décembre 1944, est mort dans la nuit de lundi à mardi. Ancien guitariste d’un groupe oublié (Hawkwind), il avait fondé Motörhead à la fin des années 70. Le succès est venu rapidement pour le trio alors composé de Lemmy (basse et chant), «Fast» Eddie Clarke (guitare) et Phil «Phithy animal» Taylor (batteur décédé en novembre à 61 ans).

L’alcool, les drogues, le jeu et les femmes

Le casting variera au fil des années, mais la star incontestée c’est Lemmy, icône du rock’n’rollcélèbre outre Manche. Longue silhouette noire, cheveux aux épaules, favoris reliés à la moustache comme un général russe du XIXe, voix de rogomme, il aimait l’alcool, à peu près toutes les drogues – sauf l’héroïne -, le jeu, les femmes. Il avait gardé de son experience de guitariste une manière très singulière de faire sonner ses énormes basses Rickenbacker, plaquant de ses doigts bagués des accords insensés que les quatre cordes. Les standards du groupe sont gravés dans trois albums du début des années 80: Ace of spades, Bomber et Overkill. La chanson du même nom avait surpris les amateurs de l’époque par la rapidité avec laquelle Taylor y martyrisait sans discontinuer de ses deux grosses caisses. En concert, Motörhead la jouait deux ou trois fois plus vite encore, l’actuel batteur, Micky Dee, repoussant continuellement les limites humaines en la matière, un peu comme Lance Armstrong grimpait l’Alpe d’Huez à chaque fois plus rapidement que l’année d’avant.

Admiré par nombre de musiciens anglais pour son attachement à une vie de rocker selon les canons originels -cuites, groupies, tournées en car -, à l’opposé des stars qui ont adopté un style de vie nettement plus bourgeois – cuites, groupies, jets privés -, Lemmy, garçon jovial et cultivé, était fameux pour ses apparitions auto parodiques, dans une publicité pour une assurance, notamment. Son interprétation acoustique et lente du classique Ace of spades pour la bière 1664 dans un bistrot français est aussi un grand moment.

Son hygiène de vie aléatoire commençait malheureusement à porter ses fruits, et les pépins de santé s’accumulaient. Un concert à Paris avait d’ailleurs été annulé dernièrement. La voix de toile émeri s’est donc tue pour toujours, il ne reste plus aux fans qu’à faire craquer leurs vieux vinyles en hommage à Lemmy.

Source Le Figaro 

John Oliver : “Si vous faites la guerre à la culture et au style de vie français, je vous souhaite bonne chance”

Au début de son show Last Week Tonight sur HBO ce dimanche, John Oliver a consacré son monologue aux attentats qui se sont déroulés à Paris ce vendredi. Le présentateur a déclaré profiter d’être sur une chaîne payante pour, “après un moment de silence nécessaire, offrir quelques instants d’obscénités”. Il s’est alors lancé dans une tirade adressée aux auteurs des attaques de vendredi : “ces attaques ont été perpétrées par des immenses trous du cul […] qui travaillent avec des trous du cul encore plus grands pour  défendre une idéologie de pur trou du cul.”

Avant de poursuivre, nous arrachant presque un sourire : “Si vous faites la guerre à la culture et au style de vie français, franchement bonne chance, parce que allez-y, sortez votre idéologie vouée à l’échec : ils vous sortiront Jean-Paul Sartre, Édith Piaf, du bon vin, les Gauloises blondes, Camus, du camembert, des madeleines, des macarons, Marcel Proust et ces putains de choux à la crème. Vous êtes foutus.”

 

Voir la vidéo (intégration interdite, suivez donc le lien !) >

Stromae arrêté par la police au beau milieu du tournage d’un clip à San Fransisco

EN VIDEO – La police n’a pas apprécié que le chanteur et son équipe jouent sur la plateforme arrière d’une camionnette en mouvement et sans ceinture.

Ils devaient tourner des images sur une camionnette roulant sur une route californienne. Finalement, ils ont joué et chanté sur une camionnette à l’arrêt, sous l’œil des policiers.Stromae, en ce moment en grande tournée américaine, a pris l’habitude de réaliser de petits clips dans lesquels il chante et se met en scène de l’autre côté de l’Atlantique.

Cette fois, avec son équipe, le chanteur belge avait pris place à bord de la plateforme arrière d’une camionnette. Devant la caméra, il avait l’intention de chanter l’un de ses titres, Ave Cesaria, sur une route près de San Francisco. Mais le tournage du clip a tourné court, comme le montre cette vidéo mise en ligne par Billboard sur YouTube, le 1er octobre. Des policiers ont arrêté la petite troupe. Motif : pas de port de ceinture alors que la camionnette est en mouvement, a expliqué Stromae, déçu mais malicieux, devant la caméra.

Le chanteur s’est ensuite relancé dans sa chanson, mais dans une camionnette à l’arrêt, et devant la police, restée au concert improvisé. « Merci L’Amérique », a lancé Stromae avant d’entamer le titre.

Source Concerts Live